Vous êtes ici : Les dossiers d'économiquement.fr > Finance > Fait-on réellement des économies en bricolant soi-même ?

Fait-on réellement des économies en bricolant soi-même ?

L’engouement pour le bricolage est une réalité. Mais cette pratique est-elle réellement source d’économie ? Une question qui mérite d’être posée et dont la réponse va dépendre de chaque situation. Explications.

bricoler pour faire des économies

Échapper au coût de main-d’œuvre

Le bricolage a pour but de réaliser soi-même les travaux de rénovation, de réparation ou de construction. Une activité très en vogue qui fait de plus en plus d'adeptes ces dernières années devant l’explosion du Do It Yourself. L’un des premiers facteurs qui explique le succès fulgurant de cette activité manuelle est l’économie qu’elle apporte. En effet, faire soi-même les travaux évite de payer les services d’un professionnel. Le coût de son intervention pouvant être plus ou moins élevé. Pour un peintre, il faut compter un tarif horaire entre 20 et 45 euros HT. Le coût de main-d’œuvre d’un maçon est fixé entre 35 et 65 euros HT de l'heure et pour un menuisier, il faut prévoir entre 40 et 70 euros HT par heure. Il ne s’agit que de prix donnés à titre indicatif et qui peuvent augmenter ou baisser en fonction de la zone d’implantation du professionnel, de son savoir-faire ou encore de son ancienneté. La facture peut finir par devenir très salée, surtout si les travaux s’étendent sur la durée.

Pour économiser, beaucoup de particuliers choisissent alors le bricolage. Ils pourront ainsi investir la somme mise de côté dans d’autres projets ou dans l’achat de matériaux de meilleure qualité. Au-delà du côté purement financier, le bricolage permet de ressentir la fierté et la satisfaction d’avoir effectué les travaux soi-même. On se sent bien dans son corps et dans sa tête. Des études ont même démontré que l’activité aide à réduire le stress et favorise le travail sur la concentration. Que des bienfaits donc !

Attention aux mauvaises surprises

Pour autant, seuls les travaux les plus simples peuvent s’inscrire dans le cadre d’une activité de bricolage. Refaire la peinture intérieure, appliquer un nouveau papier peint, placer de nouveaux éléments muraux ou des étagères sont quelques exemples d’ouvrages à faire seul sans problème. Ils sont faciles à mener, ne nécessitent pas d’outils de pointe et ne sont pas source de danger. Car il est très important de prendre en compte l’aspect sécuritaire de l’ouvrage à réaliser. Quand bien même les économies générées sont intéressantes, l’opération ne devra pas mettre en danger votre vie ni celle des autres.

plomberie et risques de malfaçons

Pour être plus clair, il est déconseillé de faire du bricolage sur des ouvrages délicats comme l’électricité par exemple. Une installation électrique doit systématiquement répondre à la norme NF C 15-100. Si un incident survient et qu’il s’avère que votre système électrique n’a pas respecté les normes, car vous avez décidé de "bricoler", votre responsabilité est engagée. Votre assurance a le droit de ne pas vous indemniser. Pire, vous risquez des sanctions pénales. Idem pour les travaux de plomberie. En cas de dégâts des eaux dus à votre négligence, vous ne percevrez pas de remboursement de la part de votre assureur s’il estime que l’installation a été mal faite et n’est pas aux normes. Les travaux d’isolation, la pose d’un nouveau chauffage ainsi que les travaux sur la toiture sont d’autres interventions qu’il vaut mieux confier à un vrai expert.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : QferhB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers