Vous êtes ici : Les dossiers d'économiquement.fr > Economie > L'inflation : définition, pourquoi elle impacte notre vie de tous les jours ?

L'inflation : définition, pourquoi elle impacte notre vie de tous les jours ?

L'inflation : définition, pourquoi elle impacte notre vie de tous les jours ?

L’inflation est un indicateur économique qui reflète le niveau des prix des biens et des services vendus, et surtout qui permet de faire des comparaisons dans le temps, mais aussi entre pays. Autrement dit, l’inflation traduit une hausse généralisée et durable des prix. Le niveau de l’inflation a des effets dans la vie de tous les jours comme par exemple, la baisse du pouvoir d’achat des ménages. Explications.

Que désigne le terme « inflation » ?

Contrairement à ce que l’on pense souvent, l’inflation ne désigne pas une hausse ponctuelle des prix des biens et des services en vigueur notamment dans un pays.

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) donne une définition qui permet d’appréhender plus largement le concept d’inflation : « l'inflation est la perte du pouvoir d'achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix. Elle doit être distinguée de l'augmentation du coût de la vie. La perte de valeur de la monnaie est un phénomène qui frappe l'économie nationale dans son ensemble (ménages, entreprises, etc.) ».

Autrement dit, l’inflation est un phénomène économique qui se caractérise par une hausse généralisée des prix, et pas seulement d’un ou de quelques produits et services, comme l’indique la Banque de France. D’autre part, on parle d’inflation lorsque cette hausse des prix est durable.

Comment mesure-t-on l’inflation ?

Pour mesurer le niveau d’inflation, on considère ce que l’on appelle un « panier de biens et de services » représentatif de la consommation des ménages et on observe l’évolution des prix de ces biens et services. À noter : les achats immobiliers des ménages, et donc les prix de l’immobilier, ne sont pas pris en compte dans ce panier car ils sont considérés comme des investissements et non comme de la consommation.

En France, c’est l’Insee qui mesure l’inflation grâce à deux indicateurs : l’indice des prix à la consommation (IPC) et l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH). Ce dernier permet de comparer les niveaux d’inflation entre les pays, c’est pourquoi il est notamment utilisé par l’institut statistique européen, Eurostat qui est l'une des directions générales de la Commission européenne.

Pour calculer l’IPC tous les mois, l’Insee considère des dizaines de milliers de produits de consommation courants, durables, et aussi des services, dans des domaines tels que l’alimentation, le logement, l’habillement, l’essence, les transports, etc., et relève régulièrement leurs prix sur l’ensemble du territoire. Ces prix sont ensuite ramenés à une certaine valeur, calculée en moyenne, selon leur poids dans la consommation moyenne des ménages, et donc de leur budget. L’Insee en déduit un taux exprimé en pourcentage qui donne la mesure du taux d’inflation.

L’indice des prix à la consommation donne une estimation moyenne de l’évolution des prix, avec pour conséquence le fait de masquer des variations plus importantes pour certains produits et services. Ainsi, si l’IPC est en moyenne de 1,4 % depuis les années 2000 en France, cet indicateur ne montre pas que si les prix du gaz, par exemple, ont augmenté sur la période de 5,1 % par an, les prix des communications ont baissé, eux, de 2,5 %, ou encore ceux relatifs à la santé ont diminué de 0,2 % tous les ans depuis le début du 21e siècle.

Quelles sont les causes de l’inflation ?

On distingue quatre causes différentes au phénomène de l’inflation :

  • la hausse des prix des matières premières ou l’augmentation des salaires peuvent causer un phénomène inflationniste, appelé inflation par les coûts. En effet, dans cette situation, ces coûts pèsent sur les entreprises qui, en réaction, et pour conserver leurs marges bénéficiaires, augmentent les prix de leurs produits ou services ;
  • l’inflation due à une hausse de la demande des ménages de certains produits et services. On parle alors d’inflation par la demande. Une situation de hausse des prix provoquée par un déséquilibre entre une production de biens et de services par les entreprises qui n’est pas capable de satisfaire la demande des consommateurs ;
  • l’inflation importée qui correspond à une hausse des prix causée par la dépréciation d’une monnaie, en particulier par rapport au dollar, principale monnaie utilisée pour le commerce international, qui entraîne l’augmentation des prix des biens et services importés de l’étranger ;
  • enfin, l’excès de création monétaire par les banques commerciales ou dû au financement du déficit public par la banque centrale peut aussi être à l’origine de l’inflation. Si le stock de la monnaie est trop important par rapport à la quantité de biens et services proposés, les prix augmentent.

Les effets de l’inflation sur la vie de tous les jours

L’inflation est un phénomène économique qui touche la valeur de la monnaie d’un pays. En effet, l’inflation a pour conséquence de faire baisser sa valeur.

Dans la vie quotidienne des individus, l’inflation se traduit donc par le fait de ne plus pouvoir, avec la même quantité de monnaie, acheter autant de biens et de services qu’avant. C’est pourquoi l’inflation se concrétise pour les ménages par une baisse de leur pouvoir d’achat si l’augmentation des prix est plus importante que celle de leurs revenus, le plus souvent des salaires. Une situation surtout pénible pour les ménages les plus pauvres, et en particulier quand l’inflation est très forte, car leurs revenus fixes (et bas) ne leur permettent pas de se prémunir de la hausse des prix.

Surtout si l’inflation est trop forte, les ménages qui perdent du pouvoir d’achat consomment moins et peuvent décider de retirer leur épargne placée pour maintenir leur niveau de vie, avec des conséquences néfastes sur l’ensemble de l’économie par ricochet.

D’autre part, l’inflation a des effets sur l’épargne des ménages. Elle entraîne une perte de la valeur des sommes mises de côté, mais aussi le baisse des taux d’intérêts, et donc un rendement moins élevé pour les ménages concernés.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 7xrEQG

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Qu'est-ce qu'une banque ? Quelles obligations ? Qu'est-ce qu'une banque ? Quelles obligations ? Elles font partie intégrante de notre quotidien, et pourtant, que sait-on réellement des banques ? Ces établissements financiers au vaste champ de services en matière financière sont en train de...
  • À quoi sert la BCE (Banque Centrale Européenne) ? À quoi sert la BCE (Banque Centrale Européenne) ? La Banque centrale européenne (BCE) est l’organisme qui définit et met en œuvre la politique monétaire de la zone euro. Sa principale mission est de maintenir la stabilité des prix au sein de...