Vous êtes ici : Les dossiers d'économiquement.fr > Economie > À quoi sert la BCE (Banque Centrale Européenne) ?

À quoi sert la BCE (Banque Centrale Européenne) ?

À quoi sert la BCE (Banque Centrale Européenne) ?

La Banque centrale européenne (BCE) est l’organisme qui définit et met en œuvre la politique monétaire de la zone euro. Sa principale mission est de maintenir la stabilité des prix au sein de l’Union européenne, et donc de garantir le pouvoir d’achat de l’euro.

Qu’est-ce que la BCE (Banque Centrale Européenne) ?

La Banque centrale européenne (BCE) est un organisme qui a été créé par le traité sur l’Union européenne de Maastricht en 1992, traité qui a institué l’Union européenne, composée de 27 pays européens aujourd’hui et qui, notamment, élabore les législations en vigueur en Europe, ainsi que la politique monétaire de cette région du monde.

La BCE, mise en place le 1er juin 1998, est justement l’institution européenne qui définit et met en œuvre la politique monétaire de la zone euro. Son organisation et ses missions sont définies par le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).

La BCE fait partie du Système européen de banques centrales (SEBC), un organisme créé pour favoriser la coopération financière et monétaire entre les pays membres de l’Union européenne. Ainsi, la BCE siège au sein de la SEBC aux côtés des banques centrales de chaque pays membre, comme la Banque de France, pour la France.

Contrairement à une banque classique, dite commerciale, une banque centrale, comme l’est la BCE, ne s’adresse pas aux particuliers. Il s’agit d’une institution publique, indépendante du pouvoir politique, qui sert de banque justement à ces banques commerciales qui, obligatoirement disposent d’un compte bancaire auprès de la banque centrale dont elles dépendent, en France, il s’agit de la Banque de France.

Le fonctionnement de la BCE (Banque Centrale Européenne)

La BCE, qui est une institution indépendante vis-à-vis des États membres de l’Union européenne, a son siège à Francfort en Allemagne.

La BCE dispose de son propre budget qui est abondé par les banques centrales de chaque pays de la zone euro. Son indépendance lui interdit d’accorder des prêts aux autres institutions européennes ou aux organismes nationaux du secteur public.

Pour fonctionner, la BCE s’appuie sur trois organes de décision :

  • le directoire est composé des président et vice-président de la BCE et de quatre membres (chefs d’État ou membres du gouvernement) nommés par les États membres de l’UE. Il met en œuvre la politique monétaire de la BCE et assure la gestion courante de l’institution ;
  • le conseil des gouverneurs est l’organe principal de décision de la BCE. C’est lui qui définit les orientations et la politique monétaire de la zone euro. Le conseil des gouverneurs est composé de six membres du directoire et des gouverneurs des banques centrales nationales des États membres ayant adopté l’euro ;
  • le conseil général a pour rôles de collecter les informations statistiques nécessaires au fonctionnement de la BCE, d’établir les rapports annuels de l’institution, les normes des procédures comptables applicables par les banques centrales nationales, etc. Cet organe prépare également l’entrée éventuelle à la BCE de nouveaux pays qui souhaiteraient adopter l’euro comme monnaie. Le conseil général de la BCE est composé du président et du vice-président de la BCE et des représentants des banques centrales des 19 pays de la zone euro, ainsi que ceux des huit États membres de l’UE qui ne font pas partie de la zone euro.

Les missions de la BCE (Banque Centrale Européenne)

Assurer la stabilité des prix dans la zone euro

En tant qu’organisme chargé de gérer la politique monétaire de la zone euro, la BCE a pour principale mission de maintenir la stabilité des prix, et donc de préserver la valeur de la monnaie unique, l’euro. Son rôle est donc primordial pour l’économie européenne.

La BCE évalue la stabilité des prix à partir de l’évaluation de la masse de monnaie en circulation et des perspectives d’évolution des prix. Elle fixe un taux d’inflation maximum de 2 % pour pouvoir maintenir la stabilité des prix, taux qu’elle calcule en fonction des salaires, des taux d’intérêt, des indices des prix, etc.

La BCE dispose de différents outils pour faire en sorte de maintenir la stabilité des prix dans l’Union européenne. Elle a notamment le pouvoir de faire baisser ou d’augmenter ce que l’on appelle ses taux directeurs, terme qui désigne les taux d’intérêt qu’elle applique aux banques commerciales qui se financent auprès de la BCE.

Autoriser l’émission de la monnaie européenne

Afin de maîtriser l’évolution des prix au niveau européen, la BCE a aussi pour rôle d’émettre la monnaie unique. Autrement dit, la BCE planifie et coordonne non seulement l’émission des billets en euros, mais aussi leur volume.

La BCE est aussi à la tête d’un système (le T2-BCE) qui a pour rôle de permettre le transfert de fonds au sein du système bancaire européen.

La BCE agit comme superviser du système bancaire

La BCE dispose également de compétences en matière de supervision bancaire afin de limiter au maximum les crises bancaires et éviter que les États soient obligés d’intervenir financièrement pour renflouer les banques en difficulté, comme on l’a vu notamment lors de la crise financière de 2008.

La BCE gère pour cela un fonds alimenté par les grandes banques de chaque pays qui sert en cas de sauvetage nécessaire d’un établissement financier. La BCE agit ainsi en concertation avec les autorités de chaque pays en matière bancaire, tout en laissant les États contrôler leurs autres propres banques.

Un organisme de coopération internationale et européenne

La BCE joue également un rôle primordial au niveau mondial et européen au sein d’autres instances très importantes en matière financière.

Ainsi, au niveau mondial, la BCE a le statut d’observateur auprès du Fonds monétaire international (FMI). Elle participe aux réunions des groupes des plus grandes puissances économiques, le G7 et le G20, à celles du Conseil de stabilité financière, un groupement économique international chargé de la supervision et de la surveillance des institutions financières, et aux réunions de l’Eurogroupe qui réunit les ministres des Finances des 19 États membres de la zone euro et un représentant de la Commission européenne.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : sz8GGf

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Le capitalisme : quelle définition, quel modèle ? Le capitalisme : quelle définition, quel modèle ? Le capitalisme est un terme qui désigne une forme de système de production basé sur l’entreprise privée et la liberté de marché. Il s’agit aussi d’un type d’organisation sociale....
  • Produit Intérieur Brut (PIB) : définition Produit Intérieur Brut (PIB) : définition Le Produit Intérieur Brut (BIP) est un indicateur national qui permet de mesurer l’activité économique d’un pays. Il prend en compte les richesses produites par le système productif marchand...